Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 15:34

Suite et fin! Oui ouff, enfin ;)))!

 

Alors nous sommes toujours samedi nous sommes rentrée en France et pour voir la certitude de dormir ailleurs que dans une chambre froide, on se met en quête d'un hôtel dès la frontière passée.

 

On le trouvera à Arreau:

 

Balades-4280.jpg

Balades-4283.jpgBalades 4289

Après avoir pique-niquer sur la place, on est allée dormir comme si on avait pas dormi depuis 2 jours! :)))!

 

Un gros dodo, un bon (mouai bof) p'tit déj  et hop on est repartis, youpi!

 

Le soleil est toujours au rendez-vous, le paysage est magnifique, on roule vers Tarbes.

Balades-4295.jpg

 

On passe par le Col d'Aspin:

Balades-4302.jpg

 

Mais Tarbes ne nous plait pas trop, on continue notre route. Et grâce ces merveilleux panneaux marrons nous arrivons:

 

Au château Médiéval de Mauvezin

Balades-4306.jpg

 

Nous festoierons alors dans la cour du château. Dâme Cléo et Monseignor Jules ayant bien mangé, vers leur carrosse se sont diriger, pour remettre les denrées à leur place, et s'assurer qu'il était bien fermé.

Mais qu'elle ne fût pas leur surprise quand, au milieu de la route ils virent, leur voiture dans un buisson coincé, au lieu qu'elle soit correctement parquée! 

 

Une chance. Rien de grave, pas d'égratignure, quelques morceaux de feuilles, pas d'autre voiture emboutie, ou pire pas à avoir à rentrer à pieds parce qu'à quelques mettre le vide menaçait!

La cause? Juste un frein à main mal serré. On met une vitesse, un rondin de bois et on serre le frein au max et on visite! (6€ l'entrée /pers)

 

Il est super bien rénové.

Balades-4338.jpg

-Dans la cour des reproductions d'armes de guerre à 1/3

Balades-4323.jpg

- un ancien:

Balades-4325.jpg

 

Et l'intérieur est bien aménagé:

 

Balades-4332.jpg

 

Et une super vue sur la vallée et le lieu où on a pique-niquer:

Balades-4341.jpg

 

Et maintenant on s'envolle vers le gouffre d'Esparos.

 

Alors d'abord j'ai appris ce que c'était un gouffre. C'est une cavité qui a une entrée par le plafond. Bon on nous a évité les 17m de descente en rappel, mais j'ai trouvé ce gouffre (qui ressemble quand même à une grotte même si c'est pas une grotte puisque l'entrée est en haut même si on rentre maintenent par un côté c'est pas une grotte mais ça a tout d'une grotte...) très beau, je vous ai scanné une des cartes postales, bein oui, on a pas le droit de prendre des photos dans des endroits protégés.

 

gouffre-d-Esparos.jpg

Et ça se sont des bouquets d'aragonite, j'y connais rien en cailloux, mais ça c'était super joli. Ça brille et le blanc donne une sensation de pureté, c'est magique!

 

Jules qui adore les pierres, était super enthousiaste, mais attention ces merveilles doivent rester dans leur gouffre. Le spéléo nous a bien dit que ça ne pouvais pas se trouver dans le commerce, d'une parce que le blanc reste blanc grâce à la composition de l'air qui est exceptionnelle dans ce gouffre. Et aussi mais surtout parce que son extraction est interdite donc la vente est frauduleuse!

 

Mais il existe des cartes!

gouffre-d-Esparos-bouquet-d-aragonite.jpg

Et voilà sur ce, on prendra le chemin du retour. Le week-end est terminé. Je sais pas vous mais ça m'a bien plus. En plus de tout ce qu'on a vu, on a passé 2j que tous les 2, en amoureux, j'adore.

 

J'espère que ça n'a pas été trop long. Allez bon week end à vous!

Repost 0
Published by Cléo n'est pas là! - dans Balade
commenter cet article
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 13:00

Samedi.

 

On a enfin mangé, fait des courses de ravitaillement pour parer à tout. On continu notre voyage direction: ¡España!

 

On veut aller voir "el pico Aneto". Donc pour ça, on va faire plusieurs centres d'informations.

 

Oups! c'est pas de l'espagnol, le premier centre parle catalan et le second l'aragonais! Ok, déjà qu'on a des lacunes et que notre cortex nous fait vraiment défaut, on beugue.

 

Mais le personnel est toujours gentil et à l'écoute et sais parler le castillan, ouff. On comprend tout c'est magique.

 

Mais il m'est arrivée un truc bizarre. Dans le 1er centre, la dame nous explique que le pic que nous voulons voir est bien à côté mais il est tellement entourée de montagne que de là où nous sommes, même si le village s'appelle bien Aneto il est impossible de le voir.

Je veux alors prendre la parole, pour savoir où il nous faut aller, mais là, étrange. Un blocage complet, je n'ose même pas essayer. Jules se débrouille et fait même des phrases. Je comprends pas se qui cloche, je comprends parfaitement ce qu'on me dit mais je suis comme paralisée, je bafouille un buenos dias et un adios mais rien d'autre. Je me mets la pression toute seule, j'ai honte, je suis mal à l'aise. Je suis nerveuse, je ris entre fatigue et euphorie mais je sais plus où me mettre, je languis de sortir.En plus la dame doit penser que je me moque d'elle, je suis vraiment stressée.

 

Pff n'importe quoi, j'ai l'impression d'avoir raté un examen surprise, qu'elle %§?µ£! Du coup, je ne cherche pas à me confronter aux habitants, je me sens vraiment nulle. Heureusement pour moi, les Pyrénées espagnols ne sont trop peuplés.C'est impressionnant la différence, pas étonnant que les ours aillent de ce côté!

 

Bon allez je vous ai promis moins de blablas alors place aux images:

 

Donc après être passé par Vielha, Aneto, direction Benasque:

 

Balades-4212.jpg

Balades-4206.jpg

Balades-4211.jpg

 

Bein non, de Benasque non plus on ne pourra pas le voir. Décidément ce pic est bien planqué, on continue, on doit se diriger vers l'hospitales de Benasque.

 

Sur la route:

Balades-4213.jpg

Balades-4214.jpg

Balades-4215.jpg

Malheureusement la route qui monte jusqu'au pied du col est à moitié fermée. On voit très nettement un coulée de neige. Des 4x4 passent mais l'expérience de la veille ne nous motive pas tant pis. On va quand même rester pour pique-niquer. La vallée est belle:

Balades-4219.jpg

Balades-4221.jpg

 

Belle endroit pour une sieste non?

Balades-4225.jpg

 

Allez fini la farñiente, au repart:

Balades-4233.jpg

Direction Aínsa:

Balades-4236.jpg

Balades-4239.jpg

Balades-4241.jpg

Balades-4242.jpg

Balades-4245.jpg

Balades-4246.jpg

Balades-4249.jpg

Balades-4251.jpg

Balades-4256.jpg

Balades-4258.jpg

 

Allez on reprend la route:

Balades-4262.jpg

Balades-4276.jpg

Mais toutes les bonnes choses on une fin:

Balades-4279.jpg

 

Ce soir on dormira en France. Et dimanche? Dimanche est une autre histoire ;) !

Repost 0
Published by Cléo - dans Balade
commenter cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 09:55

[Suite de cet article]

 

Perché en haut du port de Balès, après avoir fini les derniers petits gâteaux, on s'installe pour dormir. Jules arassé par une longue journée de travail, moi-même fatiguée par ma petite journée de femme au foyer (que celui qui dit qu'il n'y a rien à faire dans une maison habitée par 2 hommes, se prenne un caillou sur la tête!), on ne mettra pas longtemps à s'endormir.

 

Une heure! Il n'est qu'1h du matin? Le faim mais surtout le froid nous réveille. J'ai les pieds gelés et l'arrière du dos qui se découvre à chaque fois que je me mets en boule. De son côté Jules se plaint de ne pas être assez couverts. Heureusement on accède sans sortir au coffre de la voiture, et on attrapera facilement nos pulls, chaussettes, vestes supplémentaires. On rajoute donc tous les deux une couche, on se roule en boule dans l'espoir de se rendormir vite, et bein c'est pas le cas. 

 

Tourne et retourne, malgré des sièges confortables, y a pas moyen. Et croyez pas qu'on peut se tenir chaud l'un l'autre, ces espèces de %*µ£$§¤ de sièges baquets (pour la forme qui revient sur les côtés, non on a pas une voiture tuning, erk!) nous sépare bien chacun de son côté, et Jules est bien trop grand pour tenir sur la banquette arrière, rrrr. 

 

Je n'arrive plus à m'endormir, mes pieds me font mal. Je me dis alors que je ne suis pas assez fatiguée pour dormir, je m'assoie sur mes pieds pour tenter de les réchauffer, ça marche super, et patiente. Bein oui j'ai pas grand chose à faire, du coup je décide de regarder dehors, on est en pleine nature, il doit bien avoir des bébêtes!

 

Et là mon coeur fait un bon énorme dans sa cage thoracique. A 30mètres environ, dans le rayonnement de la lune, telle une apparition fantomatique, une ombre dans l'ombre.

 

Une biche! Elle est magique. Rien on n'entend rien. Elle se meut sur la lande sans bruit telle une ballerine elle court, s'arrête se remet en marche. Outre la vue aucun sens ne la trahie. Même dans l'air froid on ne distingue pas son souffle.

 

C'est à la fois effrayant et attrayant. Elle est immense.

 

Je réveille Jules, qui ne dormais pas vraiment en fait. On tente de ne pas faire de bruit mais notre mouvement fait bouger la voiture et la bête se fige d'effroi. Maintenant qu'elle sait où regarder, la lune nous trahie, même si nous ne distinguons pas ses yeux, sa tête, ses oreilles sont clairement tournées vers nous. Son instinct la guide, elle fuit. 

 

Frustrée, déçue et à la fois en colère par notre manque de discrétion, je la regarde s'éloigner et rejoindre le monde des ombres. J'espère toujours la voir réapparaître quand soudain Jules me saisie par le bras, et dis doucement, "juste là!".

Je ne veut pas faire même erreur, je me retourne avec une infinie précaution.

 

Waou, à 1m de la voiture, à porté de main, une seconde apparition. Cette fois la lune est avec nous, et c'est à nous d'être dans l'ombre. On la distingue mieux. Son pas est rapide mais léger comme l'air, elle s'arrête pour manger. Elle gratte le sol gelé (je vous ai dit qu'il faisait froid?!), toujours sans bruit. Elle semble plus tranquille que la première. On l'observe avec ravissement. Elle magnifique. A la fois douce et fragile, elle possède néanmoins un corps lourd perché sur ses frêles jambes qui la transporte avec grâce. La nature nous fait un beau cadeau.

 

Au loin on aperçoit alors le premier animal, qui malgré la distance semble plus robuste, et a une encolure plus massive. Je pensais que ça pouvait être un mâle parce qu'en cette saison ils perdent leurs bois, mais après mettre renseignée, les biches vivent en hardes matriarcales. Ce qui veut dire que la "surveillante" est plus costaud parce qu'elle est plus âgée, mais se n'est pas un cerf.

 

Après en avoir profiter une bonne heure, le duo trottine vers d'autre lieu et disparaît comme si il n'était jamais venu. 

Nous? Bein nous on essayera de se rendormir, mais les heures passent et rien n'y fait. On démarrera la voiture à plusieurs reprises pour chauffer un peu l'intérieur de la voiture. Mais à peine le moteur éteint le froid s'engouffre à nouveau.

 

Il est environ 5 heure quand telles 2 actrices après une super représentation, nos 2 biches sont venue nous saluer 2 fois comme un dernier tour de piste, avant de définitivement nous quitter pour laisser place au jour.

 

Mais le spectacle n'est pas fini, non aucune bête ne réapparaîtra mais la nature c'est aussi ça:

 

Balades-4197.jpg

Balades-4190.jpg

Balades-4194.jpg

Balades 4195

Balades-4199.jpg

Balades-4200.jpg

Balades-4201.jpg

C'est magnifique non?

 

Balades-4202bis.jpg

A bein si peut-être une petite!

 

On ne regrette pas du tout notre courte nuit ça valait le coup. Je suis toujours ébahie, et touchée par ce que dame nature est capable de nous offrir. C'est un vraie cadeau. Je sais pas si vous comprenez se que je ressens et j'ai peut être l'air d'une folle heureuse tant pis. Après tout malgré la fatigue, la faim je suis euphorique, qui s'en plaindrait?

Le soleil est monté, et nous on va redescendre dans la vallée rejoindre enfin Luchon pour manger et se rafraîchir un peu. Mais ceci est une autre histoire!

 

Je vous rassure la suite sera plus illustrée qu'écrite!

Repost 0
Published by Cléo n'est pas là! - dans Balade
commenter cet article
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 09:20

 

Pour fêter nos 7 ans Jules et moi sommes partie en week-end. D'une part pour se retrouver tous les 2, parce que depuis qu'on vit chez son père on sent souvent le besoin de s'échapper un peu en amoureux.Et puis essayer d'en voir encore plus avant de partir.

 

Du coup vendredi soir sans vraiment savoir ni où ni comment, à peine rentrée du boulot, mon chéri d'amour me dit lest go! 

 

Le bagages sont prêts, prêts à tout. Chaud, froid, pluie, vent, balade en ville, en forêt, tout est prévu. Enfin presque, mais vous le saurez bien assez tôt!

 

Le week-end a été bien rempli, je pense que se sera plus digeste de vous le raconter en plusieurs fois, donc vous ne saurez pas tout aujourd'hui!!! Non non non!

 

Ok je me lance parce que je veux pas faire trop long, même si ça risque de l'être .

 

On est donc vendredi soir. Julio veut qu'on se dirige vers l'Espagne, le but: voir le plus grand sommet des Pyrénées. Mais pour ce soir bein oui Jules est rentré à 19h environ, le but sera d'abord de trouver à manger et où dormir. Mais on ne veut pas dormir à côté de la maison. Alors en avant Guimgamp!

 

Je vous mets dans l'ambiance:

 

Le soleil en cette saison est encore haut, roulant tambour battant, ou plutôt Nostalgie dans les oreilles (oui toutes les radios ne passent pas!) la douceur d'avril nous fait oublier le temps. A peine partie, et déjà le calme et la sérénité nous envahie. Nous deux contre l'immensité des montagnes, on est bien.

 

Les kilomètres défilent, et malheureusement les heures aussi. Mais ce soleil nous trompe. Tant pis on le laisse faire, le temps n'a pas d'importance.

 

Au détour d'une route, un panneau nous intrigue, ces panneaux marrons qui nous indiquent un site à voir, un lieux à visiter. On se laisse diriger, et c'est une bonne surprise.

 

St Bertand de Comminge nous ravie:

 

Balades-0153.jpg

Balades-0155.jpg

Balades-0156.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Balades-0158bis.JPG

 

Balades-0163.jpg

 

Balades-0164.jpg

 

Balades-0165.jpg

Balades-0173.jpg

Balades-0169.jpgBalades-0168.jpg

Balades-0175.jpgBalades-0179.jpg

 

 

Balades-0178.jpg

Balades 0180

 

 

 

 

 

  Balades-0182.jpg

 

Mais un doute nous envahie. Il est 21h. Nous avons faim, pas un restaurant, une échoppe, ou même un bistro n'est ouvert. La saison est basse et beaucoup d'estivants en ont probablement profité pour prendre leur congé.

 

Il va falloir se tourner vers une ville.

 

Luchon n'est pas loin, on en est sûr, le panneau nous l'indique à une 20aine de kilomètres par le port* de Balès. On se lance. On commence à se dire qu'on ne mangera peut être pas se soir, c'est pas grave, j'ai emporté quelques gâteaux, on se rattrapera demain. C'est pas la première fois que ça nous arrive. Combien de fois, pris par la ballade, la découverte, nous avons sauté de repas. On en a l'habitude, ça fait partie du charme de l'aventure.

 

Après avoir traversé maints et maints villages, on arrive au pieds de la route qui monte jusqu'à ce port de Balès.

 

Mais surprise, la route est indiquée barrée. Seulement la barrière est relevée. En montagne à cette époque de l'année, il arrive souvent que des panneaux soient laissés au bord des routes anciennement enneigées. Personne n'a pris le temps de les enlever.

 

On a fait trop de kilomètres pour faire demi-tour (l'homme ne fait jamais demi-tour!). D'après nos calculs, il ne reste qu'une 10aine de kilomètres à franchir. On tente le coup. Si on voit que c'est trop dangereux, on reviendra sur nos pas, mais la fatigue menaçant  Jules, la faim, non on y va, on verra bien.

 

La route est rempli de cailloux de plus en plus gros que le dégel aura fait se détacher de la roche. Puis des rochers apparaissent, mais tous sont sur les côtés de la routes. Leur taille est impressionnante et nous fait de plus en plus peur. Mais il est clair qu'ils ont été déplacés par l'homme. Ils sont sur les côtés, ça fait longtemps qu'ils sont là.On se rassure, quelqu'un est passé avant nous.

 

La nuit assombrie notre vue et agrandit notre vigilance. La monté est fastidieuse, mais pas impossible. Des panneaux indiquant le passage du tour de France font le décompte des kilomètres restant. Il y a eut une erreur, le Port se situe à 11km, donc la descente vers la vallée de Luchon devrait être aussi longue. Il est 22h on ne dormira pas dans un lit se soir.

 

A minuit enfin le sommet est là. D'autre voitures sont présentent. On distingue à la lumière de la lune quasiment pleine que le spectacle montagnard doit être superbe. C'est décidé, on verra le jour se lever d'ici.

 

La nuit? Elle n'est pas finie, mais ceci est une autre histoire, à demain!

 

*Dans les Pyrénées, il n'est pas rare que les cols soient nommés "port" c'est en fait un mot occitan qui veut dire "col".

Repost 0
Published by Cléo - dans Balade
commenter cet article
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 10:04

Avant d'embarquer regarder la vue de chez le papa à Jules, n'est-il pas chanceux c't'homme là?

 

De la maison

Fait beau oooooh!

 

Aller "here we go oh"!

 

Sur la route:

Balade

 

Château de Lordat: qu'on peut pas visiter parce qu'il n'est ouvert que lors des spectacles, et oui ces restes médievaux habritent un nombre incroyable d'acteurs et d'actrice. Mais ne vous attendez pas à Brad ou Angélina, à moins que ce soient des rapaces!Balade

 

Le village n'est pas grand mais il bénéficie d'une superbe vue:

Balade

La neige est loin hein!

Un chanceux:Balade

 

Le centre du village:

Balade

 

Et le guide:Balade

 

Dimanche il n'a pas fait beau du coup on est aller faire un peu de sport, pas trop loin de la maison au cas où le temps aurai décider de nous en mettre plein la vue.

 

Du coup voilà mon sportif préféré:Un peu de sport

Vous comprenez pourquoi Mickael Jordan s'est mis au golf! Vous avez pas idée de comment c'est trop dur de faire rebondir un ballon en mousse.

 

On s'est bien amusé. Et vous votre week-end?

Repost 0
Published by Cléo n'est pas là! - dans Balade
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 13:12

Salut ça va bien? Alors qu'est que vous avez fait de votre week-end?

 

Vous je sais pas mais nous on a baladé.

 

Où ça?

 

On réfléchi entre 2 frites puisque on s'est levé tôt pour faire nos papiers, on est aller manger là où ça 's pass' comme ça (vive le diététique, mais on a des tickets promotionnels!).

-On retente l'espace? Non trop beau, je veux marcher deword!

-On pourrai aller vers Tarbes, non trop loin.

 

On prend la route, un panneau: St Lizier. C'est ok!

 

Donc on a vu:Au détour

Au détour

Ça c'était avant. Y avait marqué propriété privé, dommage, on ira pas plus loin! (y en a qui se mouche pas du coude, hein!)

 

Après on a vu ça:

St Lizier

Ça:

St Lizier

Ça:

St Lizier

Ça:

St Lizier

 

Et puis ça:

St Lizier

Ca:

St Lizier

Ou encore ça:

St Lizier

 

Des trucs comme ça:

St Lizier

 

Des rues un peu étroites:

St Lizier

J'adore ces vielles rues:

St Lizier

 

Et sur le retour ça: (y en avait tout un parc c'est chouette non?!)

St Lizier

Oh et je viens de voir qui y a un piti lapin tout piti vous le voyez?! C'est magnion!

Repost 0
Published by Cléo n'est pas là! - dans Balade
commenter cet article
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 14:58

Si vous connaissez un tout petit peu mon Jules, vous savez qu'avec lui balade rime avec "on s'en fou on y va!"

 

Euh c'est quoi cette formule "on s'en fou on y va?".  C'est sûr que vous ne la trouverai jamais dans un guide touristique, ni sur internet,... sur rien du tout parce que c'est partir à l'improviste en fait.

 

Là tout le monde dit ouai c'est pas compliqué! Bein parlez pas trop vite, parce que improviste rime avec pas savoir comment s'habiller, parce que vous pouvez visiter un lieux public comme le fin fond des bois jolies, ne pas avoir peur donc d'associer super make up et tenue dépareillée.

 

Prendre des trucs pour le chaud, le froid, l'humide et le sec, quelque chose anti-tache qui ne fait pas tâche!

 

Appareil photos parce que c'est sûr que vous ne voudrai pas oublier, et en route!

 

Un panneau qui interpelle, une vielle maison au loin, ou ça:

 

Ancienne usine près de Foix

Un vieux bâtiment sous la nature!

 

Et qu'est ce qu'on fait avec ça hein? Et bein on y va quoi, on s'approche! C'est ça l'improviste! On brave l'absence de chemin, les ronces par contre bien présentes (que j'ai pris en pleine face, et je fais 1m70, donc pas du tout dégagé hein!), les bêtes, les pentes qui roule et qui déboule, pour tomber sur:

Ancienne usine près de Foix

 

Et be on y voit pas grand chose hein, mais ça à l'air sympa pourquoi ne pas s'approcher, alors, hein? Parce que notre manucure est toute fraîche, qu'on vient de voir la nature d'assez près et qu'on en a plein le...

 

NON, on est pas des chiffes môles, "tu prends cette branche, tu mets ton pieds là, tu fais comme moi..." et eh be tu vois que tu y es arrivée, je suis fier de toi ma chérie!"Le guide est encourageant, heureusement!

 

La gueule plein d'épines, le sac à dos qui n'est plus dans le dos, les mains assorties au visage, mais contente de moi, je découvre alors des escaliers qui mène à ça:

Ancienne usine près de Foix

Puis ça:Ancienne usine près de Foix

Ou encore ça:Ancienne usine près de Foix

Incroyable non?

 

Et ça aussi:Ancienne usine près de Foix

 

Profitez-en parce qu'il faudra remonter!

Balades-3754.jpg

Bein oui on improvise tout même le sentier qui n'en ai pas un!!! C'est l'essence même du "on s'en fou on y va!" Et on l'a déjà fait avec des raquettes!

 

Comme j'ai été sage, j'ai eu le droit de ramener un souvenir:

Ancienne usine près de Foix

Deux vieux seaux en zinc qui feront de supers caches-pots et qui ne seront plus en train de traîner dans la nature! Formidable non? (C'est mon papa qui va être fier de moi! J'ai ramené des objets jetés!!!)

 

Allez, après tout ça petite pose avec vue sur Foix:

Balades-3789.jpg

C'est beau la nature non?

Montgaillard

Repost 0
Published by Cléo - dans Balade
commenter cet article
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 14:10

Sortie du week-end.

 

Enfin du dimanche, parce que Ju par besoin de décompression a passé son samedi avec son double virtuel: Link. En gros pour ceux qui ne connaisse pas : samedi nintendo quoi.

 

Donc dimanche direction:Musees-3776.jpg

 

Et là, le soleil vient inonder un énorme parking dont les bandes luisent à nos yeux tellement qu'on a du mal à lire la pancarte suivante:

 

Musees-3777.jpg

 

Nous étions le?

 

6

 

Quoi? Fffffff!

 

Mais eueueueueueueuh!

Repost 0
Published by Cléo - dans Balade
commenter cet article
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 21:34

Fin des photos du week-end dernier.

 

J'ai bien compris que les cours d'histoire c'était pas votre truc du coup, cette fois je ne vous mets que les photos profitez de la ballade!

 

Cintegabelle:

Cintegabelle

 

Cintegabelle

 

Cintegabelle

 

Cintegabelle

Trop fort mon mec!

 

Cintegabelle

 

Cintegabelle

 

Cintegabelle

 

Saint Sulpice sur Lèze:

 

Saint Sulpice s/ Lèze

Saint Sulpice s/ Lèze

 

Saint Sulpice s/ Lèze

 

Saint Sulpice s/ Lèze

 

Et sur le chemin du retour (oui j'ai bien dit chemin...) voilà ce que que de très très loin mon objectif (qui n'est pas un téléobjectif!!!) a capté:

Nature-3733.jpg

Belle rencontre non?!

Repost 0
Published by Cléo - dans Balade
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 15:03

Comme on a pas pu avoir notre cours de sciences, et bien cours d'Histoire!

 

Camp du Vernet.Ariège

 

Et oui, l'Histoire c'est pas toujours marrant (même jamais à vraie dire) mais c'est nécessaire pour ne pas oublier, et tirer des enseignements des erreurs du passé.

 

Un camp de concentration (à différencier d'un camp d'extermination) en France, et ce ne serai pas le seul, le saviez vous?

Camp du Vernet.Ariège

 

Nos livres d'Histoire sont souvent remplis des horreurs faîtes en terre allemande ou polonaise, mais oublie assez souvent que la France n'a pas été très exemplaire.

 

Autant avec un professeur comme Ju, que je vous conseille tellement il est passionné et passionnant, je ne pouvais pas ne pas en connaître l'existence de ce camp si près de chez nous, autant j'ai été surprise des lieux.

 

Regardez:

 

Avant

 

Camp du Vernet.Ariège

 

Après

Camp du Vernet.Ariège

 

Plus rien, il ne reste, plus rien de ce que ça a été. Des champs, et même une installation agricole. Je sais pas si vous voyez les petites lettres C B D en rouge sur le côté droit, vers le milieu, c'est le site. Le A est le cimetière/mémorial. (J'ai mis les photos en albums vous les verrez mieux. Si ça vous interresse!)

 

Le mémorial en lui même n'est pas bien grand:Camp du Vernet.Ariège

Bon je n'ai pas pris en photo le cimetière qui se trouve sur la droite, je trouve ça d'assez mauvais goût quand même, pour imaginé 152 personnes y reposent (que des hommes et pas un seul français).

 

Pas bien grand au regard de l'histoire, parce qu'il faut savoir qu'environ 30 à 40 000 personnes ont été enfermées dans ce camp entre 1939 et 1944. Des juifs, oui mais pas seulement et pas majoritairement.

 

Attention c'est là que le cours commence:

 

En fait, à partir de février 1939, cette ancienne enceinte militaire désaffectée a enfermé jusqu' 15 000  soldats républicains espagnols, ah on les a drôlement bien accueilli nos amis espagnols!

 

Puis en septembre 39, ce camp fut réutilisé par l'administration de la 3ème République, notre République, et a été transformé en fait un camp répressif destiné à enfermer les "indésirables étrangers". Notamment énormément d'espagnols volontaires qui ont combattus contre Franco et que le gouvernement de Vichy a livré à la Gestapo, également les opposants politiques à Hitler, Mussolini et Pétain, et membres de la résistance.

 

Ce camp fût parallellement un camp provisoire à des miliers de prisonniers déportés entre 41 et 44, vers Djelfa (Algérie, bein oui j'ai appris qu'il y avait des camps en Algérie à l'époque où elle était française!), Aurigny (îles anglo-normande), Auschwitz (Pologne) ,Dachau (Allemagne)...

Camp du Vernet.Ariège

 

Au total 54 nationalités ont partagé ces lugubres installations, représenté par 54 petits panneaux qui ornent le mémorial.

Camp du Vernet.Ariège

 

Ensuite on s'est rendu à la gare du Vernet ( le petit E rouge en bas à droite de la photo vue du ciel) qui est toujours en fonctionnement et d'où partait les déportés, qui expose un ancien wagon de déportation:

Camp du Vernet.Ariège

 

[Attention coup de gueule!]

Ce passé est horrible, et ce wagon en est une preuve, mais de là à le taguer presque entièrement je trouve ça ignoble. Seule la face que vous voyez avec l'escalier est épargnée. Je n'ai pas pris les autres en photos parce que je n'approuve pas cette détérioration. Les 2 autres faces sont entièrement recouvertes de tags qui cachent même la couleur rouge du wagon. C'est vraiment nul.

 

Quand je suis dans des lieux si remplis d'histoire, je ne peux m'empêcher de me dire que j'ai bien de la chance d'être emmitouflée dans ma doudoune, mes gants, mon écharpes. En prenant des photos, les -10°C m'ont fait mal aux mains, et j'ai même attrapé froid à vraie dire.

 

C'est 40 000 personnes enfermées sans décisions judiciaires, sans recours, sans échéance, étaient mal nourris, mal traités, sans soins médicaux, brutalisés, ayant des corvées. Je pense qu'on peut difficilement imaginé leur force physique et mentale. Ils ont combattus pour des causes justes, avec une détermination  et un point commun = vivre. Leur frustration et leur courage n'a pas d'égal, ils ont été livrés, enfermés, parfois déportés et ce même à la fin de la guerre.

 

Ces personnes là se sont des gens qui se sont battus pour des convictions justes et nobles, sans demander rien à personne, avec leurs tripes, pour Notre liberté. Nos cimetières, nos terres sont remplies de héros qui ont donnés leur vie pour nous, ces gens là méritent notre respect à tous! Et c'est pour ça que ces Putains (oui a pas peur!) de tags me dégoûtent. C'est vraiment dégueulasse, c'est bafouer un passé qui nous donne vie, et on laisse faire ça je suis écoeurée!

 

Y a  pas qu'au Québec qu'on devrait instaurer un "Souviens-toi!"

Repost 0
Published by Cléo - dans Balade
commenter cet article